24/08/10 - C'est parti !

24 Aout 2009. Le jour du grand départ ! Tous les bagages sont prêts depuis quelques jours déjà et l’excitation étant à son comble, les nuits précédentes furent courtes. Pour cette raison et en vue du vol interminable qui m'attend, pourquoi chercher à dormir pour la dernière nuit ? ^^

J'ai donc passé une bonne soirée et nuit avec des amis à Nancy, avant de rentrer sur Metz vers 4h00 du matin, heure du départ prévue pour le trajet jusqu'à l'aéroport de Paris Charles de Gaulle.
Direction Paris donc, en voiture avec mes parents qui en profiteront pour passer quelques jours dans la capitale.


Après quelques heures de conduite, nous arrivons à l'aéroport vers 8h00, mon vol étant prévu pour décoller à 12h15. Nous avions prévu un peu large... mais mieux vaut être en avance pour ce genre de vol. Nous passons donc les dernières heures ensemble avec mes parents avant la séance d'adieux, lors de laquelle je pense personne ne réalisait vraiment que j'allai partir pendant plusieurs mois à l'autre bout du monde !
Après une dernière séance d'attente en salle d’embarquement, je me dirige enfin vers l'avion, l'énorme Airbus A380, de la compagnie Singapore Airlines.


L'A380, un avion qui impressionne. De par sa taille et notamment ses 2 étages (voir des escaliers à l'intérieur d'un avion, c'est unique !), de par son confort (sièges suffisamment spacieux, même en classe éco et même pour moi et mes 1m90), de par ses équipements (grand écran individuel, ...). De quoi me rassurer un peu devant les longues heures de vol qui m'attendent : 22h20 si mes souvenirs sont bons !
Première partie du vol, Paris-Singapore, qui se passera sans soucis, si ce n'est quelques turbulences (tout de même assez violentes) en passant à travers un orage quelques part au dessus de l'Inde. Les 2 sièges à côté de moi n'étant pas occupés, cela m'a permis de m'allonger pour tenter de dormir, mais en vain. Et du coup j'étais un peu seul dans ma rangée, un peu dommage.
Puis l'escale de quelques heures dans l'immense aéroport de Singapore, bien plus impressionnant que celui de Paris et bien plus classe aussi, avec notamment de la moquette au sol dans les terminaux ! A peine le temps de me dégourdir les jambes en traversant tout l'aéroport pour changer de terminal (des panneaux vous indiquent le temps et la distance à pied entre les terminaux tant l'aéroport est grand), de prendre un bon café, d'aider une fille qui venait de débarquer du même avion que moi mais qui ne trouvait pas sa correspondance et j'embarque de nouveau pour de longues heures de vol en direction d'Auckland.
Un simple Boeing de taille moyenne ce coup-ci, ce qui se ressent tout de suite au niveau du confort et de l'espace, surtout que cette fois j'ai un voisin à côté. Un Indien, se rendant en Nouvelle Zélande pour commencer un nouvel emploi, avec qui je discuterais par moments. Rencontre aussi avec les passagers derrière moi, un couple d'Anglais, vivant en Nouvelle Zélande depuis de nombreuses années et de retour d'un voyage en Europe.
Enfin, l'avion amorce sa descente en direction de l'International Airport of Auckland, mais la nuit étant déjà tombé, j’atterris dans ce nouveau pays sans même en avoir un aperçu aérien. Après une longue attente à la douane, mon Visa est approuvé et mon entrée sur le territoire pour 1 an est validée !
Dehors, il fait nuit et il pleut mais heureusement mon chauffeur personnel (service payant proposé par Intern NZ) m'attend à la sortie du terminal avec sa petite pancarte "Michael - Intern NZ". Une fois les bagages chargés, le conducteur m'invitant à prendre place à bord, je me dirige machinalement du côté droit et commence à entrer dans le van... quand soudain j'entends le chauffeur me dire d'un air amusé : "Ohh, you wanna drive ?!". Erreur classique du débutant qui a du arriver à plus d'un. La conduite ici se fait à gauche de la route (comme en Angleterre) et la place du passager est donc du côté gauche. Après un trajet d'environs 30 minutes à travers la banlieue d'Auckland durant lequel je scrute les alentours pour tenter de découvrir toutes les spécificités de ce pays et durant lequel je soutiens ma première vraie conversation en anglais, nous arrivons finalement au centre ville !


Quelques minutes plus tard, j'arrive à destination. Mais quelle destination ? Il est vrai que je n'en ai pas parlé.
Retour en arrière de quelques semaines, me revoici en France. Et sans être dans le pays, difficile de trouver une collocation ou d'être sûr d'un logement avant de partir. C'est pourquoi j'ai choisi une des options d’hébergement proposées par l'organisme Intern NZ s'occupant de mon stage et de tout ce qui en découle. Il s’agissait d'une chambre privée dans un appartement partagé avec 2 autres personnes, dans le complexe Columbia Appartments, situé tout proche du centre ville et paraissant tout à fait correct si ce n'est le prix un peu élevé. Mais mon plan était surtout de rester dans cet appartement au début, le temps de trouver une collocation par moi-même.

Après enregistrement à la réception et transfert de tous mes bagages, me voila enfin dans ma (petite) chambre, à Auckland, en Nouvelle Zélande ! Il est un peu moins de 00h00 le 25/08, soit presque 2 jours écoulés depuis mon départ de Metz. Bien que n'ayant absolument pas sommeil, je décide tout de même de me coucher pour prendre directement le rythme du pays, le contraire n'étant pas conseillé.

Je m'endors donc, plein de pensées en tête mais ne réalisant pas encore vraiment où je me réveillerais le lendemain matin. :-)


Album photo complet


Informations cartographiques

Afficher la carte 24/08/2010 - C'est parti ! en plus grand

Retour en haut de la page

Aucun commentaire:

Publier un commentaire