21/06/11 - Situation actuelle

C'est bien beau de commencer à relater toutes mes aventures, mais qu'en est-il de ma situation actuelle au 21 Juin 2011, jour de création de ce blog ?

Après avoir donc effectué mon stage de 4 mois à Auckland (la raison principale de mon séjour) puis avoir profité de l'été puis avoir voyagé pendant 2 mois avec mon cousin, il me restait toujours à trouver un emploi en Nouvelle Zélande. Pas n'importe quel boulot, non, mon objectif était (et est toujours, même si...) de trouver un "vrai" emploi en temps complet et à durée indéterminée dans une entreprise de transport de voyageurs (le poste idéal étant assistant d'exploitation ou similaire, en tout cas lié à l'exploitation) basée en Nouvelle Zélande pour que je puisse ensuite faire la demande d'un Work Permit pour ensuite éventuellement m'installer au pays des Kiwis !

Ayant commencé mes recherches en Janvier, je pense que je peux maintenant dire que j'ai fait le tour complet des possibilités d'emploi pour moi en Nouvelle Zélande... et malheureusement la Nouvelle Zélande ne m'offre pas tant de possibilités que ça... voir même pas du tout. Plusieurs raisons à cela (et non, ce ne sont pas des excuses, croyez-moi, mon rêve étant de commencer ma carrière ici en Nouvelle Zélande, j'ai bien tout tenté).
Les entreprises de transport de voyageurs en Nouvelle Zélande se composent des réseaux urbains de transport public, des compagnies privées de transport inter-régional et des compagnies privées de transport général, de location de bus, de tours organisés, etc.
Le problème principal rencontré est dû à la taille et population du pays : seulement 4 millions d'habitants. De ce fait, premièrement, il n'y a qu'une dizaine de villes avec un réseau de transport en commun, et deuxièmement, excepté une dizaine de grandes compagnies de transport en bus telles Intercity, Stray, Magic Bus, Pavlovich, PT ou encore Ritchies, toutes les autres compagnies sont de taille minimes avec souvent à peine quelques employés pour une flotte de quelques véhicules ce qui se traduit par une gestion de l'exploitation (planning, réservations, maintenance) très basique et donc aucune nécessité d'embaucher un assistant ou tout autre personnel de bureau. En ce qui concerne les grandes compagnies, je n'ai malheureusement reçu aucune réponse positive... certaines sociétés mettant en cause la mauvaise situation économique actuelle. Bref, mon espoir aujourd'hui de trouver un poste ici s'amenuise un peu plus tous les jours. Dommage, j'aurais bien aimé pouvoir m'installer en Nouvelle Zélande en faisant le boulot que j'ai envie de faire. Mais bon, j'aurais tenté, et la Nouvelle Zélande n'est pas le seul pays sur Terre ! Je n'aurais donc pas la possibilité (ni vraiment de raisons valables) de prolonger mon séjour à la fin de mon Working Holidays Visa qui expire en Aout. Retour en France prévu pour la rentrée donc !

Cependant, tout n'est pas négatif. J'ai tout de même trouver un emploi dans une entreprise de transport de voyageurs. M'étant rendu à un entretien après une candidature spontanée pour un poste d'assistant d'exploitation au sein de la société Explorer Tours à Auckland, et n'ayant pas obtenu ce poste (société de faible taille, composée de quelques conducteurs et d'un seul directeur/manager pour une flotte d'environs 10 véhicules), le patron m'a tout de même offert une possibilité d'emploi : faire un peu de tout dans l'entreprise, plus ou moins régulièrement, jusqu'à normalement la fin de mon séjour.
Après réflexion, j'ai accepté cette offre. Même si ce n'est pas exactement ce que je recherchais, cela reste une excellente opportunité d'avoir une expérience à l'étranger dans mon domaine ainsi que, et ce n'est pas négligeable après 10 mois ici, regagner un peu d'argent !
Je suis donc revenu m'installer à Auckland depuis la fin du mois de Mai. L'entreprise étant située à Mount Wellington, dans la banlieue Sud d'Auckland, j'ai hésité à m'installer dans ce quartier ou en centre ville. J'ai finalement décidé de chercher une collocation dans le même quartier, privilégiant la proximité de mon emploi (surtout que je n'ai plus de voiture).

J'ai donc trouvé une collocation avec un jeune couple néo-zélandais dont le gars est Maori, ce qui ajoute encore une expérience supplémentaire et plus proche avec les locaux en Nouvelle Zélande. Le couple  est vraiment sympa, le petit appartement est cool et je ne suis pas loin de mon boulot (10 minutes en vélo... Ah oui, je me suis acheté un vélo, d'occasion à $60 !).


Une fois installé, j'ai donc commencé à travailler pour Explorer Tours depuis 3 semaines. Je fais comme prévu un peu de tout même si je me retrouve le plus souvent à nettoyer et entretenir les bus et autocars (nettoyage intérieur, lavage extérieur) et à travailler dans l'atelier (notamment à la rénovation d'un minibus). Mais il arrive que j'effectue d'autres activités comme 2 petits voyages pour aller déposer et reprendre 2 conducteurs près de Rotorua (plus de 3h de conduite pour l'aller simple tout de même, à travers les beaux paysages néo-zélandais, plutôt cool comme boulot) ou la traduction du site internet de la compagnie en Français. Bref, je touche un peu à tout et surtout je suis dans l'entreprise et je peux donc voir tout ce qui concerne la partie exploitation gérée par le directeur, la conduite avec les conducteurs, les opérations de maintenance, les prises de réservations, etc... Une expérience tout à fait satisfaisante et enrichissante.


Depuis fin Mai donc, j'ai bien fêter mon retour à Auckland au travers de nombreuses soirées et fêtes avec des amis. Malheureusement, la majorité d'entre eux ont terminé leur séjour en Nouvelle Zélande et ont déjà ou vont bientôt quitter le pays... Une nouvelle page se tourne.



Voila à peu près les dernières nouvelles et donc ma situation actuelle.

A venir prochainement :
- mon cousin Clément qui va venir passer un weekend sur Auckland,
- une aventure exceptionnelle avec mon cousin et un ami à Bay Of Island... Mais je ne vous en dit pas plus !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire